Samedi 8 juin 2019 // Festivalpark, Werchter

Festivals à Werchter en 2018 = festivals durables

(mise à jour: 31.05.2018)

L'organisation d'un festival a un impact sur l’environnement. Nous en sommes bien conscients. Depuis de nombreuses années déjà, nous mettons tout en œuvre pour que les festivals à Werchter soient, à chaque fois, organisés de manière plus durable. Entreprendre de manière plus verte est une nécessité. Et il est possible d'organiser des festivals plus verts. Nous procédons étape par étape. Chaque année, de nouvelles initiatives sont lancées. Nous consentons à d'importants efforts en matière d'épuration des eaux, de recyclage des déchets et de mobilité. Nous optons au maximum pour l'électricité verte et réduisons, année après année, notre consommation de combustibles fossiles. Pouvons-nous faire encore mieux ? Bien sûr ! Nous nous y engageons à 100 %. Chaque année, nos festivals deviennent plus verts.

L'année du vélo

Depuis de nombreuses années, nous misons sur les transports publics. En collaboration avec la SNCB et De Lijn, Rock Werchter offre à tous les détenteurs d'un ticket de festival un e-billet de train aller-retour gratuit. Il vous permet d'effectuer un trajet en train et en bus jusqu'à Werchter, et puis retour. Les festivaliers prennent le train jusqu'à la gare de Louvain et Aarschot, où des navettes de De Lijn vers Werchter les attendent. Notez que notre partenaire De Lijn fait encore un effort supplémentaire : il propose des bus équipés de filtres à particules, ainsi que des bus hybrides. Pour les festivals d'un jour et les concerts en soirée, les festivaliers peuvent aussi utiliser les transports publics - pour une somme modique.

2018 est l'année du vélo. Nous encourageons toutes les personnes qui vivent dans la région à rejoindre Werchter à vélo. Des parkings à vélos surveillés et gratuits sont à disposition. Nouveauté cette année : les parkings park & ride permettent de se rendre à Werchter facilement en vélo. Les festivaliers peuvent s'y garer gratuitement et effectuer la dernière partie du trajet jusque Werchter sur leur vélo (qu'ils auront emporté avec eux).

Moins de déchets, plus de recyclage

Qui dit grande foule dit nombreux déchets. C'est malheureusement la réalité. Nous souhaitons réduire la quantité de déchets et les éliminer de manière efficace. Et nous prenons des mesures à cet effet. Une formule éprouvée et qui rencontre toujours un vif succès à Werchter : en échange de 20 gobelets ou bouteilles en PET collectés, les festivaliers reçoivent un ticket boisson gratuit. Un petit effort largement récompensé !

Avec SUEZ environnement, spécialiste de la gestion durable des déchets et de leur recyclage, nous nous occupons du tri et du recyclage des déchets. Nous partageons une vision commune selon laquelle le traitement des déchets ne s’arrête pas à leur collecte et à leur élimination. Le processus de tri sur le terrain en fonction du recyclage des déchets est tout aussi important et occupe une place centrale dans un modèle circulaire où les déchets peuvent devenir de nouvelles matières premières. En 2017, nous avons ramassé ensemble pas moins de 5 tonnes d’emballages en plastique, 17 tonnes de gobelets, 11 tonnes de PMC (principalement des bouteilles en PET) et 14 tonnes de papiers et cartons. Les gobelets et les bouteilles en PET sont recyclés en produits en polypropylène, utilisés notamment dans le secteur automobile. Les emballages en plastique sont transformés en feuilles PE. Le papier et le carton collectés sont transformés en gobelets en carton. Les déchets restants sont utilisés comme combustible dans des centrales (de déchets) et transformés en énergie.

L'un de nos objectifs est d'organiser des festivals sans (ou très peu de) plastique. Utilisons-nous beaucoup trop de plastique ? La seule réponse honnête est malheureusement « oui ». Parce qu'il y a du pain sur la planche et que nous voulons apporter notre pierre à l'édifice, nous soutenons la campagne flamande « Mei Plasticvrij », le mois sans plastique. Rock Werchter ne sera pas un festival zéro plastique en 2018. Nous nous engageons cependant à accorder une plus grande attention aux matériaux que nous utilisons. Avec tous nos partenaires - personnel, fournisseurs, sponsors -, nous souhaitons passer au crible notre utilisation de plastique. Si nous pouvons réduire la quantité de plastique utilisée pour certaines applications, ou le remplacer par des alternatives, nous le faisons volontiers. Nous avons ainsi décidé de bannir dès à présent les pailles en plastique du festival. En 2019, nous souhaitons dresser un premier état des lieux et présenter un plan d'action élargi pour les années à venir.

Et les campings dans tout cela ? C'est n'est pas un secret : nous aimerions bien retrouver des campings plus propres le lundi matin. À leur arrivée, tous les campeurs reçoivent un sac poubelle pour les déchets résiduels et un pour les déchets PMC. Les remplir et les ramener au point de collecte du camping ne demande qu'un petit effort. Replier sa tente et la ramener chez soi n'est pas bien compliqué non plus. Nous allons continuer à sensibiliser notre public, encore et toujours. Nous comptons sur le bon sens « vert » de nos festivaliers.

Cas unique dans le monde des festivals : Rock Werchter dispose de sa propre installation d'épuration des eaux

Les installations sanitaires ont été rénovées en 2015. Le Festivalpark est désormais équipé de toilettes à aspiration. À Werchter, les festivaliers bénéficient de tout le confort nécessaire pour aller au petit coin. Les installations ressemblent à des toilettes normales, avec notamment une cuvette en porcelaine. Elles sont faciles à entretenir et évitent les mauvaises odeurs. Car dans un festival, on a aussi droit à des sanitaires de qualité. Des urinoirs à aspiration ont aussi été installés dans les différents blocs sanitaires. Les toilettes consomment un peu moins d’un litre d’eau par chasse. Les eaux usées sont collectées dans des réservoirs avant d’être évacuées vers Aquafin pour y être purifiées. Le matériel septique des toilettes – encore chimiques – de The Hive est également évacué vers Aquafin. L’installation d’épuration des eaux utilisée en 2014 – et construite en collaboration avec Waterleau – reste en service. Les eaux usées provenant des cuisines et des douches en backstage et à The Hive sont collectées dans un bassin d’attente, avant d’être épurées biologiquement sur place.

Baisse de près de 20 % de la consommation de combustible

Nous accordons une attention particulière à notre approvisionnement énergétique. Depuis l'aménagement du parc, le festival dispose d'une cabine haute tension. Nous pouvons donc désormais recourir à l'énergie verte. Désormais, une grande partie des backstages fonctionnent à l'énergie verte dès le premier jour de montage. Les générateurs diesel n'ont pas disparu mais ils sont moins nombreux qu'auparavant et utilisés plus intelligemment. Ils sont rassemblés en power plants, ce qui requiert moins de puissance. L'utilisation de combustible a par conséquent diminué. Et pour économiser encore plus, nous utilisons des éclairages à haut rendement. Les zones difficilement accessibles qui n'ont pas besoin de courant en permanence sont équipées de solutions hybrides. Avec notre partenaire The Powershop, nous recherchons constamment les méthodes les plus durables qui puissent être mises en œuvre.

Une approche qui porte ses fruits : la consommation de combustibles de nos festivals a diminué de 19 % par rapport à 2014. Nous consommons 0,26 litre de diesel par festivalier et par jour. Un beau résultat ! D'après une étude comparative, les festivals européens équivalents consomment en moyenne 0,38 litre de diesel par festivalier et par jour.

Engagement

Sommes-nous sur la bonne voie ? Oui. Pouvons-nous faire encore mieux ? Certainement. Voulons-nous des festivals encore plus verts et plus durables ? Absolument. Nous travaillons dur. Nous apprenons. Nous faisons des recherches. Nos festivals doivent devenir (et deviendront) plus durables dans un avenir proche. C'est notre engagement.