Samedi 8 juin 2019 // Festivalpark, Werchter
Samedi 8 juin 2019 // Festivalpark, Werchter

Werchter rocks green

(update: 17.05.2019)

L'organisation d'un festival a un impact sur l’environnement. Nous en sommes bien conscients. Depuis de nombreuses années, nous mettons tout en œuvre pour que les festivals à Werchter soient, chaque fois, organisés de manière plus durable. Lorsque Yourope, l’association des festivals européens, a lancé son programme Green ’n Clean en 2006, avec des directives pour des festivals plus verts, leur label a tout de suite été décerné à Rock Werchter. Entreprendre de manière plus verte est une nécessité. Et il est possible d'organiser des festivals plus verts. Nous consentons d'importants efforts en matière d'épuration des eaux, de recyclage des déchets et de mobilité. Nous optons au maximum pour l'électricité verte et réduisons, année après année, notre consommation de combustibles fossiles. Chaque année, nos festivals deviennent plus verts.

Voyagez malin, voyagez vert

En collaboration avec la SNCB et De Lijn, Rock Werchter offre à tous les détenteurs d'un ticket de festival un e-billet de train gratuit. Il les permet d'effectuer un trajet en train et en bus jusqu'à Werchter et puis retour. Les festivaliers prennent le train jusqu'à la gare de Louvain ou Aarschot, où des navettes de De Lijn vers Werchter les attendent. Notez que notre partenaire De Lijn fait encore un effort supplémentaire : il propose des bus équipés de filtres à particules, ainsi que des bus hybrides. Pendant Werchter Boutique et TW Classic, les festivaliers peuvent - pour une modique somme - profiter des transports en commun. La SNCB met en service des trains de nuit à la fin de chacun de ces festivals d’un jour.

Nous encourageons les festivaliers, nos collaborateurs et nos volontaires qui vivent dans les environs à se rendre à Werchter à vélo. Des parkings à vélos surveillés et gratuits sont à leur disposition à proximité du parc du festival. Encore une solution intelligente : le site du festival est facilement accessible depuis les parkings park & bike. Les festivaliers peuvent s'y garer gratuitement et effectuer la dernière partie du trajet jusque Werchter sur leur vélo (qu'ils auront emporté avec eux).

De moins en moins de déchets

Du papier aux gobelets, en passant par les films plastiques en tous genres et les restes alimentaires. Dans le parc du festival, le tri sélectif est une réalité. Nous souhaitons réduire la quantité de déchets et les éliminer de manière efficace. Et nous prenons des mesures à cet effet. Avec SUEZ Environnement, spécialiste de la gestion durable des déchets et de leur recyclage, nous nous occupons du tri et du recyclage des déchets. Nous partageons une vision commune selon laquelle le traitement des déchets ne s’arrête pas à leur collecte et à leur élimination. Le processus de tri sur le terrain en fonction du recyclage est tout aussi important et occupe une place centrale dans un modèle circulaire où les déchets peuvent devenir de nouvelles matières premières. En 2018, lors de tous les événements et festivals, nous avons collecté ensemble pas moins de 6 tonnes d’emballages en plastique, 25 tonnes de gobelets, 16 tonnes de PMC (principalement des bouteilles en PET) et 26 tonnes de papier et carton. Les gobelets en PP, les bouteilles en PET, les films plastiques, le papier et le carton sont tous recyclés. Les déchets restants sont utilisés comme combustible dans des centrales (de déchets) et fournissent de l’énergie à de nombreux ménages.

Le Parc du Festival comptera de nombreuses îles de tri. Cet été, la signalisation et la communication auprès des festivaliers seront améliorées. Nous leur demanderons de trier leurs déchets recyclables, et autres, dans les poubelles adéquates.Notre équipe éco sera à leurs côtés afin d’aider tout le monde à garder le terrain propre.

Nous accordons une grande attention à la réduction de l’utilisation de plastique dans nos festivals. Dans le parc du festival, les boissons sont servies dans des gobelets en PP et dans des bouteilles en PET. Des plastiques, donc, mais pas nécessairement une « mauvaise » solution. Nous mettons en effet un point d’honneur à les collecter et à les recycler. Le principe des 20 gobelets/bouteilles collectés contre un ticket boisson fonctionne bien et connaît un grand succès. Les fractions que nous collectons sont très pures. Avec notre partenaire en matière de traitement des déchets et les différents distributeurs de boissons, nous misons sur la durabilité et la responsabilité. Pour le catering, nous avons abandonné le plastique à usage unique : les assiettes sont en carton, les fourchettes sont en bois et les pailles en plastiques sont bannies. Dans nos espaces hospitality et en backstage, nous servons les boissons dans des verres. Enfin, de l’eau fraîche du robinet est à la disposition de nos collaborateurs, des volontaires et des artistes.

#takehomeyourtent #saynotosingleusetents

C'est n'est pas un secret : nous aimerions bien retrouver des campings plus propres le lendemain du festival. Cela demande surtout un effort… aux festivaliers eux-mêmes. À leur arrivée, tous les campeurs reçoivent un sac poubelle pour les déchets résiduels et un pour les déchets PMC. Les sacs pleins peuvent être déposés pendant ou à la fin de leur séjour dans les différents points de collecte des déchets. Des sacs supplémentaires sont disponibles sur simple demande. Une attention particulière est accordée aux tentes. Chaque année, des centaines de tentes sont abandonnées sur place. Une tente pèse en moyenne 3,5 kg et est principalement constituée de… plastique. Les festivaliers peuvent faire une bonne action et réduire leur empreinte écologique en ramenant leur tente à la maison et en la réutilisant. Et comme nous avons constaté qu’à la fin de leur séjour, les campeurs laissent ou jettent encore souvent de la nourriture encore parfaitement consommable, là aussi nous passons à l’action. En collaboration avec les Banques Alimentaires, un point de collecte sera aménagé dans chaque zone de confort de The Hive pour les restes alimentaires.

Cas unique dans le monde des festivals : Rock Werchter dispose de sa propre installation d'épuration des eaux

Les installations sanitaires ont été rénovées en 2015. Le parc du festival est désormais équipé de toilettes à aspiration. À Werchter, les festivaliers bénéficient de tout le confort nécessaire pour aller au petit coin. Les nouvelles installations ressemblent à des toilettes normales, avec notamment une cuvette en porcelaine. Elles sont faciles à entretenir et évitent les mauvaises odeurs. Car dans un festival, on a aussi droit à des sanitaires de qualité. Des urinoirs à aspiration ont aussi été installés dans les différents blocs sanitaires. Les nouvelles toilettes consomment un peu moins d’un litre d’eau par chasse. Les eaux usées sont collectées dans des réservoirs avant d’être évacuées vers Aquafin pour y être purifiées. Le matériel septique des toilettes – encore chimiques – de The Hive est également évacué vers Aquafin. L’installation d’épuration des eaux utilisée en 2014 – et construite en collaboration avec Waterleau – reste en service. Les eaux usées provenant des cuisines et des douches en backstage et à The Hive sont collectées dans un bassin d’attente, avant d’être épurées biologiquement sur place.

Plus d’énergie renouvelable, moins de combustibles fossiles

Nous accordons une attention particulière à notre approvisionnement énergétique. Depuis l'aménagement du parc, le festival dispose d'une cabine haute tension. Nous pouvons donc désormais recourir à l'énergie verte. Désormais, une grande partie des backstages fonctionnent à l'énergie verte dès le premier jour de montage. Les générateurs diesel n'ont pas disparu mais ils sont moins nombreux qu'auparavant et utilisés plus intelligemment. Ils sont rassemblés en power plants, ce qui requiert moins de puissance. L'utilisation de combustible a par conséquent diminué. Et pour économiser encore plus, nous utilisons des éclairages à haut rendement. Les zones difficilement accessibles qui n'ont pas besoin de courant en permanence sont équipées de solutions hybrides. Avec notre partenaire The Powershop, nous recherchons constamment les méthodes les plus durables qui puissent être mises en œuvre.

Une approche qui porte ses fruits : la consommation de combustibles de nos festivals a diminué de 19 % par rapport à 2014. Nous consommons 0,26 litre de diesel par festivalier et par jour. Un beau résultat ! D'après une étude comparative, les festivals européens équivalents consomment en moyenne 0,38 litre de diesel par festivalier et par jour.

Achats plus durables

Aussi passée au crible : notre propre politique d’achat. Dans la mesure du possible, nous achetons local. Nous optons pour des solutions durables. Nous proposons volontiers aux artistes des alternatives locales aux demandes spéciales sur leur rider.

Go Green, Rock Werchter !

Sommes-nous sur la bonne voie ? Oui. Pouvons-nous faire encore mieux ? Certainement. Voulons-nous des festivals encore plus verts et plus durables ? Absolument. Nous travaillons dur. Nous apprenons. Nous faisons des recherches. Nos festivals doivent devenir (et deviendront) encore plus durables dans un avenir proche. C'est notre engagement. Cette année, nous accordons une attention spéciale à la sensibilisation. La vidéo « Go Green, Rock Werchter » explique brièvement et clairement ce que nous faisons et ce que nous attendons de nos festivaliers. À l’approche du festival, une série de courtes vidéos donne quelques conseils pour un Werchter encore plus vert...

Consultez aussi le charte de viabilité environnementale de Live Nation via ce lien.